Prise de parole de Loïc RIGAUD, conseiller d’arrondissement délégué au dialogue citoyen et aux communs

 

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Conseillers d’arrondissements. Merci Monsieur le Maire pour votre présentation du règlement intérieur. Un exercice pas facile à mener, mais vous avez réussi à rendre lisible et compréhensible un document pourtant austère, mais au combien nécessaire pour faire vivre notre démocratie.

Je me permets cette prise de parole pour me féliciter de la modification que nous apportons au règlement intérieur qui vient permettre aux Conseils de quartier de formuler des vœux ou des questions au Maire pendant le Conseil d’arrondissement.

Comme nous nous y étions engagés pendant la campagne, nous défendons la mise en place d’une démocratie continue avec les habitants du 4ème arrondissement qui dépasse le temps électoral. Le mandat que nous ont donné les croix-roussiennes et les croix-roussiens, en juin dernier n’est pas un chèque en blanc pour les six prochaines années. La démocratie représentative ne veut pas dire que nous ayons les pleins pouvoirs le temps du mandat. C’est pourquoi par cette décision, nous entendons faire entrer la parole des citoyens directement au sein du Conseil d’arrondissement. Un pouvoir d’interpellation, qui leur permettra, en bonne intelligence, d’interroger publiquement les élus sur des sujets relatifs à notre arrondissement.

Ce pouvoir d’interpellation, ne vient pas pour autant remplacer la parole des élus au Conseil d’arrondissement, il est encadré dans la forme par le règlement intérieur. Il ne vient pas non plus prendre part aux décisions du Conseil d’arrondissement, puisque les élus d’arrondissement assoient leur légitimité sur le processus démocratique de l’élection municipale.

Il permet un pas supplémentaire en direction d’une démocratie locale, de proximité et d’une mairie d’arrondissement qui gère les affaires publiques pour et avec ses administré.e.s.

Un pouvoir d’interpellation des Conseils de quartier qui est une première étape vers la construction d’un futur Conseil territorial du 4ème arrondissement qui permettra aux associations, aux citoyens et aux instances de concertation de co-construire l’action publique aux cotés des élus de l’arrondissement.

Je vous remercie pour votre attention.