JC Decaux

 Les Lyonnais.e.s paient la facture d’électricité de JC Decaux depuis… 1964

Ce lundi 19 novembre, le Conseil Municipal se prononçait sur la prise en compte de la consommation d’électricité des abribus gérés par l’entreprise JC Decaux sur l’ensemble du territoire de la Ville de Lyon.

A cette occasion, nous avons appris, grâce par ailleurs au travail de Lyon Capitale, que JC Decaux ne payait pas de factures d’électricité pour ses abribus…depuis 1964.

Retrouvez la présentation de cette délibération, et l’intervention de Nathalie Perrin-Gilbert, qui interroge l’exécutif sur la rétroactivité de cette prise en compte.

Alors que la publicité rapporte 500 000€ par an à la Ville de Lyon, la facture d’électricité imputée aux contribuables est de 170 000 € pour la seule année 2017.

Pourtant, Gérard COLLOMB et son équipe n’ont pas l’air très soucieux de faire payer cette facture au vrai consommateur…une multinationale qui réalise 3 400 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2017, soit près de 5 fois le budget de la Ville de Lyon.

 

Droit de suite : dans le prolongement de son intervention au conseil municipal du 19 novembre dernier, Nathalie Perrin-Gilbert a interpellé l’exécutif de la Métropole de Lyon sur le paiement rétroactif de l’électricité consommée par JC Decaux dans le cadre du marché d’affichage publicitaire sur mobilier urbain : https://www.gram-metropole.fr/droit-de-suite-paiement-retroactif-de-lelectricite-consommee-par-jc-decaux/